La Fièvre

by La Fièvre

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      $10 CAD  or more

     

1.
Intro 01:51
INTRO Nous travaillons actuellement pour la marge Nous travaillons actuellement pour la marge Les marionnettes ont soifs Je répète : Les marionnettes ont soifs La colère des forêts cherche sa guérilla : 2 fois L’angoisse des bêtes lèche les cendres de la soif Je répète : L’angoisse des bêtes lèche les cendres de la soif Le crachat du diable ouvre la crise de l’histoire Je répète : Le crachat du diable ouvre la crise de l’histoire Nous travaillons actuellement pour la marge Nous travaillons actuellement pour la marge
2.
FAUDRA FAIRE MIEUX Nous sortions à peine de la forêt Les bottes mouillées du fleuve Nous étions prêtes à faire nos preuves Voici les mains qui ont tout fait Chaque son sculpté dans sa chambre Chaque mot écrit sur ma peau J’fais la manipulation, l’ingérence Et Ma-Au ameute le troupeau Personne ne souhaite faire de nous Des marionnettes et pourtant La Fièvre contagieuse agrandit sa meute La Fièvre contagieuse agrandit sa meute Si on r’çoit une réponse c’est un refus Malheureusement pour nous faire taire Faudra faire mieux, faudra faire mieux C’est pas à toi d’dire quand La Fièvre va tomber Personne ici n’est mon patron Je mords trop fort, on ne m’approche pas Tu déguises ta peur en mépris Je vois clair dans ton jeu tu regretteras Pendant que d’autres passent derrière Nous défonçons les portes Désolée pour les copeaux sur le tapis rouge À défaut d’argent on utilise nos bottes Personne ne souhaite faire de nous Des marionnettes et pourtant La Fièvre contagieuse, agrandit sa meute La Fièvre contagieuse, agrandit sa meute Si on r’çoit une réponse c’est un refus Malheureusement pour nous faire taire Faudra faire mieux, faudra mieux C’est pas à toi d’dire quand La Fièvre va tomber Vois quand j’arrête la salle retient son souffle Vois quand je danse le sol rit sous mes bottes La magie envoute si on s’y frotte C’est dans la résilience qu’on trouve la vraie force Quoi un nouvel obstacle ? Nah, nouvelle motivation ! L’objectif n’a jamais été l'approbation Plus on nous dit non, plus on s’entête J’suis pas inquiète par les sacrifices J’suis dure à troubler et tu n’m’impressionnes pas J’n’ai pas peur des bleus, j’n’ai pas peur du rouge La douleur accommode la violence en moi La contagion s’étend à toutes sortes de bêtes Le bruit de leurs bottes fait trembler les murs Nous sommes entre leurs mains, s’éclipser serait dur Comprends-tu ? C’est plus à nous d’dire Quand La Fièvre va tomber Reste poli ! Personne ne souhaite faire de nous Des marionnettes et pourtant La Fièvre contagieuse, agrandit sa meute La Fièvre contagieuse, agrandit sa meute Si on r’çoit une réponse c’est un refus Malheureusement pour nous faire taire Faudra faire mieux, faudra mieux C’est pas à toi d’dire quand La Fièvre va tomber
3.
GODDESS Tu n’es pas qu’un conte, ça te revient Ce monde est le tiens, incarne-toi Au-delà des grimoires tu existes dans ta chair Tu as le pouvoir d’écrire ta propre histoire La nature de ton rôle est entre tes mains C’qui c’dit à ton sujet, n’est pas faux, tend l’oreille Ce pouvoir est réel, tu en gardes des séquelles Mais la magie te regarde dans les yeux Let go, let flow the Wild Woman You’re the Goddess too La terre prend tes pas dans ses mains Les loups courent à tes côtés, ouvre les bras L’intuition laisse la place à une certitude Tu sais maintenant que tes rêves disaient vrai C’est toi la bête la plus dangereuse de la forêt Tes sœurs ajustent leur souffle, leur rythme et leur sang Alignées avec la lune et leur colère La magie les regarde dans les yeux Let go, let flow the Wild Woman You’re the Goddess too I’m watching these demons, as I walk in I'm feeling All the gnostics comatose in mortuary bleeding My name is Miss How you thinking you are in this evening? Where’s your car, is it beeping? Is it parked for the weekend? Are you hearing the spirits, are you feeling this will-wind I’m seeing my ancestors in league and coherent Are you here with you parents? Are you needing a seance? Is that Jeep or Macleran? Are you people embarrassed? The colonizers of the old, that robbed us behold They have stolen before, now You’re the Goddess too Let go You’re the Goddess You’re the Goddess too
4.
Malade 03:55
MALADE Elle me fait perdre le contrôle Elle me pousse dans mes retranchements Elle me sort de moi-même : La Fièvre Elle me fait oublier le raisonnable Elle me fait goûter aux poisons Elle est plus forte que l’amour : La Fièvre Certains m’ont avertie : Son emprise sur moi est incontestable Certains m’ont avertie : Son emprise sur moi est irrévocable Certains m’ont avertie : Son emprise sur moi est inaltérable J’hallucine, entre le rêve et l’éveil Elle est le flot dans lequel je me jette, pour garder l’équilibre Elle me nourrit, La Fièvre, ou j’ai oublié la faim Elle me pousse au fond du lit, mais pour une fois je ne dors pas seule Je ne dors pas seule… Je ne dors pas seule… Je rêve… Je crois Je n’en reviendrai pas, non, je ne reviendrai pas De ce poids imposé, de cette étrange attraction Je laisse aller, c’est l’aventure que j’attendais Je plonge, me baigne et me prélasse dans ma céphalée Et j’ai finalement une nouvelle vision On dira que je perds la tête, mais pour une fois je suis entière La sanité… La sanité… N’est plus… Pour moi Je n’en reviendrai pas, non je ne reviendrai pas J’ai encore tant à découvrir de cette précieuse infection Je veux être malade et qu’on prenne soin de moi Avoue que le rêve est aussi une bonne partie de la vie et de la joie Je veux être malade et qu’on prenne soin de moi Volontairement, j’ai lâché les commandes Je perds le contrôle, ne me retiens pas
5.
La marge 03:53
LA MARGE Ils sont inquiets, car nous vivons sur une ligne de fuite Notre imagination ne se satisfait pas des limites Ils veulent nous mettre dans des cases, mais nos rêves ne sont pas cubiques Faiseurs de troubles, nous ne marchons pas droit, nous obéissons à notre éthique Nous sommes les intrus, nous sommes mal reçus On veut nous mettre à la porte, mais à la porte de quoi ? Nous vivons dans les murs Nous entrons par la marge On nous a classé coupables, malades, inaptes et nuisances Je comprends qu’on dérange, mais nous ne méritons pas cette violence Nous serons perturbants et tant pis pour leur arrogance En résistant nous espérons vraiment faire une différence Nous sommes les intrus, nous sommes mal reçus On veut nous mettre à la porte, mais à la porte de quoi ? Nous vivons dans les murs Nous entrons par la marge Ils nous attendent dans la rue Ils nous attendent dans la rue Nous dansons sous leurs pieds Sous leur nez Nous sommes les intrus, nous sommes mal reçus On veut nous mettre à la porte, mais à la porte de quoi ? Nous vivons dans les murs Nous entrons par la marge
6.
Survivantes 03:27
SURVIVANTES Des ondes se répandent Ce n’est pas le gong, mais la peur La peau embrasse la caresse Les caves du corps se remplissent du « NON » Je rampe, je rentre Un rituel me purifie Je creuse un terrier dans la terre vivante Quand j’en sortirai je serai plus puissante Pleine lune : Nuit des mortes Mes louves cuisinent des plats qui se mangent froids Surveillantes, nos yeux jaunes veillent nos femmes Car ce n’est plus nous les proies Aie peur des sœurs si nous sommes ton cauchemar Nous n’serons plus silencieuses Vous avez du pouvoir, mais nous sommes plus nombreuses Tu peux cracher sur mes cendres Je suis fraiche et humide Survivante ! La honte change de camp La peur change de camp Ils roulent sur les corps Anonymes Involontaires Combien de morts sur la piste de course ? Nous chantons leurs noms sous la Grande Ourse Il veulent nous attirer dans leur violence et dans leurs jeux Nous avons mieux à faire, ne perdons pas notre temps Un demi-couplet est suffisant La honte change de camp La peur change de camp Tu peux cracher sur mes cendres Je suis fraiche et humide Survivante ! La honte change de camp La peur change de camp S’ils croient que avons peur De leurs croyances, de leurs erreurs Qu’ils sortent du sous-sol de leurs parents Nous les reconnaitrons immédiatement S’ils croient que nous allons fuir Devant leur haine ou peut-être pire Aucun de leurs mots ne peut nous salir Mes sœurs, mes louves, mes queers. S’ils croient que nous éviterons de leur déplaire Nous savons quoi faire Nous prenons la rue, le poing dans les airs Et, surprise pour vous, nous avons des frères S’ils croient que nous nous soumettrons À leurs illusions, à leur grande mission Ils font couler l’sang, car ils sont vieux garçons Puis vont dire que c’est nous qui sommes frustrées ? HA HA HA
7.
ÉCOFEMINISTES J’aime tes mains pleines de terre Ta guérilla de jardinières Tes bombes de semences Tes attaques herboristes J’aime tes mains pleines de terre Agriculteur illégal Casseur d’asphalte Oh, j’aime ton jardin radical ! J’aime tes mains pleines de terre Ta grève artisanale Ton potager illimité Tes revendications locales J’aime tes mains pleines de terre Ton activisme de pépinières Ton écoféminisme Ta ruelle vraiment verte Viens m’enseigner le doigté Je veux savoir comment planter Les herbes qu’on dit mauvaises Envahissantes mais guérisseuses Viens m’enseigner le baiser Du pollinisateur J’veux connaitre la danse miel Faire fleurir ton corridor naturel Viens m'enseigner la caresse Qui récolte la sève J’veux apprendre de l’érable Le sucre et les lèvres Viens m’enseigner les mots doux Du cercle de fermière De l’écoféminisme De la forêt nourricière
8.
UN DÉMON ME CHERCHE Un démon me cherche Je l’ai vu dans les yeux de tous ceux qui m’ont croisé ce soir Un démon me cherche Je l’ai vu dans les yeux de tous ceux qui m’ont croisé ce soir Il saute de corps en corps mais je reconnais son regard Plus la peine de nier sa présence, ni qu’à chaque heure il se rapproche Sauf qu’à être toujours en mouvement, je ne vis plus vraiment Je dois prendre un risque, je veux me poser près de toi Mais quand je prends le téléphone La voix qui me répond, n’a rien à voir avec ta voix Comment est-ce possible ? Je fige Je n’arrive pas à croire qu’il se mette entre nous Pas question que je le laisse te prendre, après tout c’est moi qu’il veut Ne bouge pas, j’arrive, c’est un maigre sacrifice Il faut que j’me fasse à l’idée, tous ceux que je touche seront maudits Sois je fuis ou bien sois je fonce sur lui Un démon me cherche Je l’ai vu dans les yeux de tous ceux qui m’ont croisé ce soir Un démon me cherche Je l’ai vu dans les yeux de tous ceux qui m’ont croisé ce soir Il connaît l’enfer Mais je brule d’une autre flamme Possible qu’il s’y blesse Possible aussi qu’il m’éteigne Sur le trottoir Je devrais rentrer sous mon toit mais je tente le diable Je rôde dans les ruelles en retenant mon souffle Une silhouette se découpe sous un lampadaire au loin Je tourne le coin, entre dans le premier bar Il m’attend là, un verre à la main, faut croire que c’est mon destin S’il me coince c’est ce soir Si tu as quelque chose à me dire, dis-le maintenant Dis-le maintenant Dis-le moi maintenant
9.
La soif 03:04
LA SOIF Tu veux t’abreuver à ce qui se mouille Lécher le miel sous la peau Un jus salé sous ta morsure Dans la foule tu t’enivres Les effluves s’entremêlent La chaleur te monte à la tête C’est la soif qui t’anime C’est la chasse C’est la chasse C’est la soif Chaires de poule sous ta caresse Tu n’en peux plus Asséchée Assoiffée
10.
La crise 03:04
LA CRISE Ils veulent la posséder Nous voulons la soigner Ils pensent l’occuper Nous savons l’habiter Ils violent la terre Ils violent nos corps Nous n’avons pas oublié Les vieilles colères Ils nous verront en rêve Et dans chaque coin d’ombre Nos yeux fixés sur eux Comme une grande menace Je veux les voir paniquer Je veux qu’ils sentent l’angoisse La crise et l’urgence D’où est née notre parole Les bucher peuvent tomber Les portes peuvent s’ouvrir Ils s’allieront à nous Nous ouvrirons les bras Pour le grand nettoyage Pour le grand replantage Pour la conservation Pour la grande renaissance Ce n’est pas la nuit la plus sombre De la descente Mais nous savons comment donner une chance À l’avenir Penser ensemble Nos tensions Quitter le confort Oser la magie Nos divergences seront solidaires Nous travaillons actuellement pour la vie Devant la crise Nous voilà : Devant la crise Mais ensemble : Devant la crise Tous unies : Devant la crise

about

La Fièvre présente son premier album éponyme qui fait entendre le son implacable et abrasif du duo. Ma-Au Leclerc et Zéa Beaulieu-April y offrent une pop électronique hargneuse et exploratrice, pensée pour danser sur ses frustrations. Le caractère ouvertement engagé et poétique des textes y est propulsé par des percussions épineuses et efficaces où même les moments les plus doux sont hantés par une menace.
Cette vision créative singulière de la production électronique s’accompagne de thématiques d’actualité, comme le féminisme, la marginalité et la crise écologique.
La Fièvre est un espace de perte de contrôle entre le rêve et l’éveil, mais aussi un lieu de délire, de tumulte, d’excitation. Un débordement.
*
La Fièvre presents their eponymous debut album which brings out the relentless and abrasive sound of the duo. Ma-Au Leclerc and Zéa Beaulieu-April offer a relentless and abrasive electronic pop, made to dance on frustrations. The openly engaged and poetic lyrics are powered by stuttering, prickly and popping percussions where even the softest moments are haunted by a threat.
This unique creative vision of electronic production is paired with themes such as feminism, marginality and the ecological crisis.
La Fièvre is a space between dreaming and waking, but also a space of delirium, uproar, excitement. A fever.

credits

released October 31, 2020

La Fièvre : Paroles et musique
Mix par Steven Doman
Matriçage par Dmitriy Nekrasov, Sledgermastering

license

all rights reserved

tags

about

La Fièvre Montreal, Québec

La Fièvre est un duo dark art-pop montréalais qui promet des frissons, des chaleurs et quelques rêves délirants.
#DarkArtPop #Montréal #Féministes

La Fièvre is a dark-art-pop duo from Montreal promising mad chills, blazing heat and delirious dreams.
#Dark-Art-Pop #Montreal #Feminists
... more

contact / help

Contact La Fièvre

Streaming and
Download help

Report this album or account

La Fièvre recommends:

If you like La Fièvre, you may also like: